Tout sur l’assurance au tiers

L’assurance au tiers est la couverture la moins coûteuse proposée par un assureur. C’est pourquoi elle attire bon nombre de souscripteurs. Voici l’essentiel des informations à connaître sur ce type d’assurance.

Assurance au tiers : Définition

L’assurance au tiers est une garantie permettant de couvrir la responsabilité civile d’un assuré en cas de sinistre. Dans le cas d’une assurance automobile, elle offre la possibilité aux assurés de couvrir les frais relatifs aux dommages matériels et corporels des tierces personnes désignées. 

Ce type d’assurance est obligatoire, il s’agit de la garantie minimale. L’absence de cette couverture peut conduire à une amende pour défaut d’assurance. Certains conducteurs peuvent même voir annuler leur permis de conduire. 

L’assurance au tiers n’offre aucune protection pour l’assuré. Ce dernier doit avoir des garanties supplémentaires pour être couvert personnellement lorsqu’un sinistre se produit. Si, par exemple, la voiture est accidentée et il y a des blessés, l’assureur ne prendra en charge que le remboursement des soins « du tiers ». Le propriétaire de la voiture ne recevra donc pas d’indemnités pour la réparation de son véhicule.

Avantages de ce type d’assurance

Le principal atout de l’assurance au tiers concerne sa tarification. Elle est accessible à tous les budgets étant donné qu’elle est très abordable. 

De plus, la prime à verser baisse en fonction du comportement de l’assuré. Si un souscripteur n’a jamais eu d’accident, par exemple, l’assureur réduira sa prime d’assurance. Toutefois, la moindre faute ou sinistre peut engendrer des frais supplémentaires.

Situations adaptées à l’assurance au tiers

Ce genre de couverture convient aux voitures anciennes et de faible valeur.  En effet, la valeur réelle de l’automobile, la cote Argus ainsi que l’ancienneté de la voiture influe sur le montant du remboursement. Ce dernier diminue en fonction de ces éléments. Il n’est donc pas intéressant d’opter pour une assurance tous risques si vous possédez une voiture ancienne, ou vétuste.

Aussi, si l’usage de la voiture est occasionnel, il est préférable de se limiter à l’assurance au tiers, ou à une assurance facturée au kilomètre.

Publier un commentaire