Infos pratiques

Les éléments à vérifier dans son contrat d’assurance pour un locataire

Les éléments à vérifier dans son contrat d'assurance pour un locataire

Il faut savoir que l’assurance habitation est obligatoire pour un locataire. Il y a quelques points à vérifier dans son contrat d’assurance. Premièrement, il faut que les informations contenues dans les documents soient véridiques.

En d’autres termes, il faut trouver les erreurs matérielles et juridiques dans le contrat d’assurance. Par exemple, si le nom de l’assuré est mal écrit, cela aura une conséquence significative lors de la procédure d’indemnisation. Cela peut prendre plus ou moins de temps, aussi, il vaut mieux éviter ce genre de chose. Il faut donc être assez pointilleux avant de souscrire à une assurance habitation.

Bien vérifier la liste des garanties

Dans un contrat d’assurance, il y aura forcément une liste de garantie. Les plus importantes c’est la garantie contre un incendie et contre les dégâts d’eaux. Il faut que l’assurance propose au moins ces deux garanties. La tendance actuelle est que de plus en plus de compagnies proposent des garanties facultatives, comme la protection juridique. Ainsi lorsque l’on a un problème judiciaire, l’assurance se chargera de payer les différents frais de procédures comme les honoraires de l’avocat.

contrat d'assurance pour un locataire

Si l’on possède des animaux de compagnie, il y a aussi la garantie contre les dégâts causés les animaux. Par exemple, votre chien a endommagé le canapé. Dans ce cas-là, l’assureur va vous indemniser. Si vous voulez en savoir davantage sur ce thème, on vous invite à aller dans une agence spécialisée en la matière comme Flandrin Assurance. Mais, comment contacter flandrin assurance gratuitement et facilement ? Pour cela, il faudra aller dans le site de la société et d’envoyer ensuite un courriel. La réponse sera vraiment rapide et précise.

Bien vérifier le montant de la prime ainsi que de la franchise

Un des points les plus importants dans le contrat d’assurance habitation est de vérifier le montant de la franchise ainsi que de la prime. À titre de rappel, la franchise est une somme que l’assuré doit s’acquitter pour bénéficier d’une indemnisation. Pour ceux qui ne le savent pas, le calcul de la prime prend en compte le montant de la franchise. Ce qui veut dire que pour abaisser donc ses cotisations, il est possible d’augmenter la franchise.

C’est une technique assez répandue dans le domaine de l’assurance. Si l’on constate que la prime est assez élevée, il y a d’autre manière d’abaisser le coût de l’assurance. Par exemple, il faut faire baisser les risques liés aux sinistres. Pour être un peu plus précis, mieux vaut installer des détecteurs de fumée ou encore de caméra de surveillance. L’assureur considérera ainsi que les risques de sinistres seront minimes, par la même occasion les cotisations se verront également abaisser. Tout cela pour dire qu’avant de signer un contrat d’assurance, il vaut mieux vérifier les montants de la prime ainsi que de la franchise.

Le changement d’assureur pour un locataire

La loi Hamon dit que les assurés peuvent mettre un terme à leur assurance après une année de contrat. Cela veut dire que les locataires ont le droit de changer d’assureur s’ils ne sont pas satisfaits. Cette disposition a des conséquences assez importantes puisqu’elles visent à rehausser la compétitivité entre les entreprises. Découvrez l’assurance pour les locataires en contrat précaire.

En effet, celles qui ont les meilleurs services et offres seront rapidement récompensées. Sachez que pour mettre un terme au contrat d’assurance, il faut envoyer une lettre recommandée à l’assureur deux mois avant l’arrivée de la date d’anniversaire du contrat. L’assureur prend acte de cette décision et vous le notifie, en l’absence de notification, on considère que la réponse est la positive.

contrat d'assurance pour un locataire

Il faut savoir que cette procédure est entièrement gratuite. Par ailleurs, il ne faudrait pas non plus craindre des éventuelles pénalités de la part de l’assureur. Quoi qu’il en soit, le locataire peut donc changer très facilement d’assureur. IL est à noter que cette disposition législative n’est pas applicable aux professionnels.

Le délai de carence ainsi que les plafonds des garanties

Sachez que si l’on a subi un dommage, l’assureur ne va pas tout prendre en charge. D’ailleurs il précise très bien le plafond de son indemnisation. Dans la majorité des cas, les compagnies d’assurances ne mettent pas en avant ces genres de choses. Il faut donc regarder soi-même les plafonds des garanties ainsi que le délai de carence. Sachez aussi qu’il est préférable de vérifier les différentes exclusions. Découvrez quoi faire après un cambriolage.

Il s’agit de cas dans lesquelles les compagnies d’assurances ne peuvent pas indemniser. Par exemple, c’est assez normal que les sociétés ne veuillent pas indemniser un dégât causé par une faute grave de l’assuré. Il faut aussi vérifier que les différentes conditions dans les garanties. Par exemple, sachez que même s’il y a une garantie vol dans le contrat d’assurance, l’assureur ne paiera pas pour des objets de valeurs non protégés. C’est un peu technique, c’est pour cette raison que l’on vous invite à aller dans une agence pour en avoir le cœur net.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.